Mer de sable infinie, alternance de paysages volcaniques et lunaires de sable et de roche où jaillissent des oasis au charme incomparable.

Autrefois verdoyant et peuplé , le Sahara  s’étend sur une superficie de 12 000 000 km² soit 80 pour cent de la superficie de l’Algérie, le « Tiniri » comme les « Touaregs » aiment à l’appeler en « Tamacheq », le Sahara Algérien est sans conteste l’un des vaste et les plus beaux au monde. 

Ouargla

La ville de Ouargla, aujourd’hui l’une des plus belles et capitale incontestée du Sud algérien,  était autrefois un centre de peuplement très ancien, avec les traces d’habitations paléothiques.

La ville prit naissance sur un plateau traversé par le canal de « Sedrata », autour de points d’eau de la très ancienne tombe du Sidi l’Ouargli, elle se trouve au centre de très anciennes pistes commerçantes sahariennes qui servait aux échanges entre les provinces romaines de Numidie et d’Ifriqiya, dont témoignent des pièces de monnaies romaines trouvées lors de fouilles archéologiques. Elle connu une prospérité qui marqua la ville grâce au progrès de la science ainsi que le commerce de l’or. La ville était aussi pourvue d’une enceinte qui avait des portes dont chacune d’elles donnait sur la piste de la ville la plus proches, mais pas seulement, Ouargla constitue à ce jour un carrefour d’échange  important sur le grand axe méridien qui depuis Skikda, dessert le Sahara jusqu’à Touggourt et au delà. Elle est restée un point de passage et point de départ vers les autres villes grâce notamment à son aéroport.

L’architecture de la ville est un véritable contraste entre construction traditionnelle dont le « Ksar» qui reste pour les habitants, un véritable sanctuaire culturel et spirituel, les maisons sahariennes typiques avec leurs cours intérieurs et leurs terrasses, la ville moderne avec ses constructions triangulaires dont les administrations, le musée et un espace de verdure, les Diars, maisons typiques des nomades sédentarisés, en plus d’un espace industriel.  

La ville a d’abord connu un développement grâce aux exploitations des hydrocarbures notamment  pétrolières de Hassi Messaoud, mais aussi son agriculture et la production importante des dattes. Les habitants sont devenus maîtres dans le travail de la terre cuite, de la pierre, du verre assimilé, des métaux et matériaux divers, du tissu et du cuir.

 

Sites à visiter et lieux d’intérêt : 

  • Site touristique historique de Sedrata
  • Souks et marchés traditionnels de l’artisanat
  • Gastronomie du terroir

Ô toi qui prends la défense des amoureux de la vie citadine

Et qui reproches aux autres leur amour du désert et de la vie bédouine

Est-ce la légèreté que tu reproches à nos tentes ?

N’as-tu d’éloges que pour les maisons de pierre et de boue ?

Tu ignores les secrets du désert et l'ignorance est source de tribulations

Tu m’aurais donné raison Si au milieu du Sahara

tes pieds avaient foulé ce tapis de sable dont les graines sont semblables à des perles,

Si tu t’étais promené dans nos sublimes jardins,

aux teintes variées et aux exquis parfums.

Tu aurais senti alors ce souffle embaumé

Qui ennoblit l’esprit et ne porte point d’impuretés

l'Emir Abdelkader